stégaudi

L'empathie

Activités pour favoriser l'empathie

Prochainement

L'empathie, c'est écouter l'autre sans le juger et saisir ses émotions...

Cette partie de définition est déjà énorme ! 

Avant d'aller plus loin, concentrons nous sur l'écoute, le non-jugement et les émotions.

Etre capable d'écoute, ce n'est pas forcément simple dans ce monde de communication excessive et rapide où on se sent parfois bousculer par l'information, les demandes et exigences quotidiennes qui s'imposent à nous.

C'est pourquoi il me semble très intéressant d'aborder :

- la question de l'écoute qui est la plus utilisée par les élèves, mais la moins enseignée (selon Mackay, 1984).

- la question des émotions pour apprendre à les écouter, les identifier, les accepter, les apprivoiser personnellement afin de mieux comprendre celles des autres.

Les compétences psychosociales font désormais partie du socle commun de connaissances et de compétences de l'éducation nationale et la prise en compte, voire l'enseignement de la gestion des émotions peut largement contribuer à développer l'empathie chez les élèves, donc à diminuer la violence.

C'est pourquoi, si vous ne l'avez pas encore fait, je vous suggère d'aller piocher quelques activités sur les émotions à faire avec les enfants pour les préparer à un bel avenir. C'est ici !

Ce qu'il faut également savoir c'est que l'empathie d'une personne a des répercussions sur la planète entière. D'abord parce que l'exemplarité marche aussi avec l'empathie. Un adulte empathique donnera le bon exemple aux enfants qui l'observent et l'écoutent. Et ensuite,  parce que c'est contagieux !!!

Plus nous serons nombreux à écouter sans juger, tout en saisissant les émotions des autres et mieux la planète se portera humainement.

Voici ce que présente www.ashoka.org dans un fabuleux dossier "Initier l'empathie" qui est une boîte à outils pour promouvoir l'empathie à l'école : 


L'empathie a le pouvoir de préparer l'élève à un meilleur avenir.

Les élèves qui apprennent aujourd'hui à établir des relations authentiques à l'école seront plus à l'aise au travail dans quelques années. Le monde change et il est essentiel de former les jeunes à comprendre les sentiments et les points de vue des autres.

Ceci est est le fondement d'une bonne communication, d’un esprit d'équipe et d’un leadership fort, peu importe le chemin qu’ils suivront, ou les emplois qu’ils occuperont dans le futur.


L'empathie a le pouvoir de transformer les écoles.


La pratique de l'empathie conduit à une meilleure gestion de la classe et à une augmentation du temps consacré à l'apprentissage. Les élèves arrivent chaque jour prêts à apprendre, et les enseignants sont mieux équipés pour faire face aux besoins sociaux et émotionnels de leurs élèves.
Les écoles engagées dans l'enseignement de l’empathie ont vu l'efficacité et la rétention des enseignants augmenter, car les enseignants sont traités avec la confiance, les ressources et la compréhension qu'ils méritent.

 

L'empathie a le pouvoir de changer le monde


Notre monde est plein de défis complexes, où la décision d'une personne peut avoir un effet ricochet sur les communautés et les cultures.
L'empathie nous donne la volonté et les outils nécessaires pour être des acteurs de changement efficaces.
Les défis complexes d'aujourd'hui ne peuvent être résolus par une seule personne ou une organisation. L'empathie nous motive à construire quelque chose de mieux ensemble et nous aide à y parvenir avec de l'imagination et du respect, guidé par une compréhension profonde des gens et du monde qui nous entourent.

 

Et si nous sommes pas prêt à faire preuve d'écoute active, voici un outil au service de l'empathie.


Pour développer l'empathie, nous pouvons faire preuve d'assertivité. C'est à dire être capable de réagir de façon respectueuse et responsable. 

Il existe 4 façons de réagir à une situation :

- la réaction passive, où on écoute mais on ne dit rien.

- La réaction agressive, où on dit ce que l'on pense sans écouter les autres.

- La réaction manipulatrice, où on n'écoute pas et on ne dit pas ce qu'on pense (malhonnête)

- La réaction assertive où on est capable de prendre en compte les idées des autres et où on en tient compte pour s'exprimer avec respect et responsabilité.

L'organisme de formation Positran définit l'assertivité comme suit :

Etre assertif, c'est communiquer clairement, honnêtement et directement nos pensées négatives ou positives, sentiments et émotions, tout en respectant les droits, les opinions et les sentiments des autres.

Il définit ainsi l'empathie comme étant la capacité humaine de se mettre à la place de l'autre et de ressentir (à l'intérieur de soi) ce que c'est que d'être l'autre, tout en restant neutre.

Plus concrètement, je vous invite à cliquer sur le cercle "activités pour développer l'empathie" et vous trouverez des idées à appliquer avec les jeunes.

Prochainement

Activités pour favoriser l'empathie